Services

SSP / Diagnostic de pollution et surveillance de l’état des milieux

Diagnostic de l’état des milieux

Le diagnostic de l’état des milieux a pour but, dans un premier temps, d’identifier et caractériser les sources de pollution potentielles et leur impact sur les différents compartiments environnementaux (air, eau, sol, végétaux, …). Il est réalisé sur base d’une étude historique et documentaire et d’une visite approfondie de terrain permettant d’orienter les investigations et le prélèvement d’échantillons (air, eau, sol, végétaux) en vue d’analyses.

Il s’agit de réaliser un nombre approprié de prélèvements des milieux à hauteur de zones potentiellement polluées ( p.ex. : atelier d’entretien, citerne d’hydrocarbure, dépôt de déchets, …) ou en fonction des futurs usages. Des investigations peuvent également être réalisées de façon homogène sur le site sous forme d’un maillage, afin de donner une image globale de la qualité du terrain. Si cette première étude démontre l’absence de contamination il n’est pas nécessaire de poursuivre l’expertise.

Ce diagnostic de l’état des milieux peut être complété par un diagnostic plus approfondi permettant la la délimitation des éventuelles pollutions rencontrées.

Le diagnostic de l’état des milieux doit permettre, notamment, de construire et de faire évoluer les schémas conceptuels et le modèle de fonctionnement du site afin de le replacer par rapport à son histoire et à son environnement.

Le diagnostic de l’état des milieux est une étape préalable indispensable constituant les fondements de toute démarche de gestion.

Lorsqu’il y a une pollution avérée, deux cas de figures sont envisagés :

  • Les usages du site sont fixés et ne peuvent être modifiés, il s’agit alors de vérifier la compatibilité entre l’état des milieux et l’usage, une Interprétation de l’Etat des Milieux (IEM) est à effectuer ;
  • Lorsque les usages du site ne sont pas définis ou peuvent être modifiés et qu’il est également possible d’agir sur l’état des milieux, un Plan de Gestion est à proposer.

GEOSAN réalise pour vous :

  • études historiques et environnementales ;
  • investigations de terrain par la propre équipe d’investigations et de forages de GEOSAN (investigations et échantillonnages) ;
  • schémas conceptuel et de fonctionnement ;
  • interprétation des résultats ;
  • conseil quant à la suite à donner.
graqhique

Surveillance des milieux

La surveillance des eaux souterraines est liée à la préservation de la ressource en eau et donc à celle des aquifères qui contiennent de l’eau potentiellement exploitable.

Dans la mesure où les nappes sont souvent la voie de transfert principale pour les polluants, la mise en place d’un réseau de surveillance de la qualité des eaux souterraines autour des sites susceptibles d’être à l’origine de pollutions est primordiale pour disposer de signaux d’alerte en temps opportun.

Surveiller des eaux souterraines consiste à prélever des échantillons d’eau de la nappe pour analyser leur composition et vérifier si elles sont impactées par des éventuelles pollutions d’origine connues ou non.

Les objectifs de la surveillance des eaux souterraines sont multiples :

  • vérifier que les objectifs de qualité sont atteints et respectés ;
  • accroître la connaissance du milieu, la compréhension des phénomènes (que ce soit d’écoulement ou de transport de polluants) ;
  • orienter les actions de gestion.

Pour atteindre ces objectifs, il est nécessaire de concevoir un réseau adapté de piézomètres (ouvrage équipé permettant le prélèvement des eaux souterraines), prélever et échantillonner l’eau, interpréter les résultats d’analyses et de mesures.

En fonction des évolutions constatées, la surveillance pourra être adaptée.

GEOSAN réalise pour vous :

  • l’implantation et la réalisation du réseau piézométrique ;
  • l’échantillonnage des piézomètres ;
  • l’interprétation des résultats ;
  • vous conseille sur la suite à donner à la surveillance piézométrique et éventuellement l’adaptation de celle-ci aux résultats mis en évidence.
mip
sidebar